Copy
Communiqué de presse EELV Territoire de la CAPS
View this email in your browser

Inondations en vallée de l'Yvette? 
EELV Vous aura prevenu.


A qui fera-t-on croire que 870 000 m2 supplémentaires construits sur la ZAC de Moulon (1,7 million sur la frange sud du plateau de Saclay) n’augmenteront pas les risques d’inondation en vallée ?

L’EEPS multiplie les enquêtes publiques sur le plateau de Saclay, après les 3 enquêtes successives sur la ZAC polytechnique, c’est le tour du plateau du Moulon. Ce tronçonnage des projets de construction se fait au détriment du contrôle démocratique et empêche une analyse globale de l’impact environnemental de l’ensemble du projet de campus Paris-Saclay. 

Europe Écologie Les Verts a pris connaissance de la dernière étude en date concernant l’autorisation de réaliser des travaux au titre de la loi sur l’eau sur la ZAC du Moulon.

Concernant le plateau du Moulon, le dispositif de retenue des eaux pluviales n’est pas satisfaisant tant sont flous les impératifs techniques et les procédures de contrôle que l’EPPS doit imposer aux promoteurs pour assurer la retenue à la parcelle. Quant aux rigoles du Plateau, qui sont de l’aveu même de l’EPPS,  le dernier recours en cas de pluie exceptionnelles, leur reconnexion n’est pas assurée, ni aujourd’hui planifiée.

Pour la gestion des eaux usées, nous déplorons l’abandon du traitement local qui faisait pourtant partie des projets initiaux. Nous exigeons la mise à niveau du réseau d’assainissement avant toute autorisation de construction, au frais de l’EPPS. Certaines zones humides, seront détruites et incomplètement « compensées ». Le génie écologique à ses limites et un « campus urbain » ne remplacera pas la nature. 

Pour toutes ces raisons, EELV donne un avis défavorable à l’autorisation de construire sur le Plateau du Moulon. EELV demande à l’EPPS de préciser le calendrier des projets sur cette enquête ainsi que les procédures de contrôle qui seront mises en place. Ce dernier point est majeur pour garantir l’avenir « au sec » de notre territoire ;  lorsque l’EPPS aura accompli sa mission, c’est aux communes concernées que les habitants demanderont des comptes concernant les risques d’inondation pour les années à venir. 

Il est urgent et important que l’EPPS entende nos observations et propositions. 

En 2007, suite aux inondations qui avaient sévèrement touché sa ville, M. Bournat, maire de Gif-sur-Yvette, mettait en cause, non sans raison, l'aggravation des risques pour les vallées résultant des aménagements sur le plateau. Aujourd'hui, toujours maire de Gif et Président de la Communauté d'Agglomération, il est le promoteur d'un quartier de 10 000 habitants sur la partie Moulon du Campus urbain en construction. Comprenne qui pourra…

EELV rappelle que c'est pour des motifs de non respect de la législation sur l'eau et les milieux aquatiques qu'est actuellement bloqué le projet Notre Dame des Landes et qu'a été annulée l'autorisation accordée par un préfet pour la construction de l'A 304

CONTACTS PRESSE :

Pierre CHAZAN
06 80 30 70 15 - Pierre.Chazan@gmail.com

Jacques MANESSE 
01 69 86 14 04 - jacques.manesse@free.fr
 

Avis EELV sur l'enquête publique
Copyright © 2014 EELV 3 vallées 2 plateaux - CAPS, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp