Copy
Novembre 2014 | www.mangersantebio.org

25 % des produits agricoles québécois risquent le gaspillage parce qu'ils ne sont pas « beaux »

Pour répondre aux exigences des chaînes alimentaires et des consommateurs, 25 % des produits agricoles québécois sont déclassés et, dans bien des cas, gaspillés en raison des faibles débouchés pour les produits à l'apparence non conforme. C'est ce qu'a affirmé André Plante, directeur général de l'Association des producteurs maraîchers du Québec dans un récent entretien avec La Presse.

C'est donc dire qu'à chaque année, dans les fermes du Québec, jusqu'à 400 000 tonnes de légumes et autres produits cultivés sont susceptibles d'être gaspillés pour des raisons esthétiques. Ce gaspillage survient en amont des transformateurs, distributeurs, détaillants et consommateurs qui eux aussi perdent de la nourriture.

En France, les initiatives pour diminuer le gaspillage alimentaire se multiplient, notamment via la vente de légumes « déformés » qui, avec des prix habituellement réduits de 30 %, trouvent preneurs et se vendent même très bien. « Moches », les carottes ? Non : plutôt rigolotes !

Jusqu'à 1,3 milliard de tonnes de nourritures sont gaspillées dans le monde à chaque année.

Recettes et articles à consulter sur notre site

Recettes végétaliennes
Mariève Savaria
Nutrition et santé
Dr Jean-Claude Rodet
Recettes végétaliennes
Jonathan Léger Raymond
S'informer +

Les boissons gazeuses sucrées font vieillir de près de 5 ans

Clover Leaf dénoncé pour son thon provenant de pêche non durable

Entrevue avec Richard Béliveau sur la prévention du cancer

Les gladiateurs étaient principalement végétariens

Vivre +

Soupe automnale de betterave, pomme, lait de coco et gingembre

Comment protéger les végétaux pour la saison hivernale

Projection du film « Cowspiracy » à Québec le 13 novembre

Tartelettes végétaliennes à la crème de roquette

Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Copyright © 2014 Association Manger Santé Bio, Tous droits réservés.



Se désinscrire    Modifier vos préférences