Copy

Voir sur le web  |  Rejoindre le Voxe Club

Lundi 30 novembre 2020 - IT LIST#1 du Voxe Club

Hello <<First Name>>, 

À un mois de la clôture de cette année éprouvante et en direct de nos petits cœurs confinés, on est sûres d’une seule chose : les mauvais jours finiront.

Quand on branche la radio ou qu’on écoute la télé, on a l’impression que tout est terrible, qu’on est au fond du seau et qu’on ne relèvera jamais le nez. Alors oui, on a connu “quelques” difficultés en 2020 - la vida corona pour ne citer que ça - mais est-ce qu’elles sont impossibles à affronter ? Non. Est-ce que les choses vont moins bien qu’il y a 20 ans sur tous les sujets ? Non plus.

Rembobine Adeline, pourquoi tu me dis ça ?
Le pessimisme en France, c’est un sport national. Même si on a la patate individuellement, on est déprimés collectivement : on est 20 % à penser que notre pays va dans la bonne direction, contre 42 % de moyenne mondiale et 70 % à s'attendre à ce que la situation se dégrade dans les années à venir. Un peu comme si on avait une crise de la quarantaine collective et qu’on ne croyait plus en nous en tant que groupe.

Mais y'a des raisons d'espérer ?
En France ? Plein. Par exemple. 

  • Entre 1968 et 2020, on est passé de 6 à 36% à avoir fait des études supérieures. 
  • La France fait partie des pays où l’espérance de vie à la naissance est parmi les plus élevées de l’Union européenne et 67 % des plus de 16 ans se déclarent en “bonne” ou “très bonne” santé.
  • La pauvreté recule depuis 15 ans.

Et on pourrait continuer comme ça pendant longtemps.

Je vois, mais bon.
On est pareil, le pessimisme c’est la peur de tout perdre et, en France, on est conscients d’avoir beaucoup à perdre, résultat, beaucoup de gens se sentent mal, dans une France qui va bien (c’est pas de nous, mais du démographe Hervé le Bras).

Bah, je comprends.
D’accord. Mais le biologiste Albert Jacquart le dit mieux que nous : “Face à la folie du monde, nous avons toutes les raisons d’être pessimistes, mais cela ne servirait à rien”. Le truc avec le pessimisme, c’est que voir le verre à moitié vide, ce n’est pas très moteur et ça peut même être contre-productif. En 2015, une étude publiée dans Nature Climate Change a prouvé que si on voulait sensibiliser et pousser à l’action, il valait mieux remplacer les propos flippants sur le climat par une approche positive. Surtout que le philosophe Gramsci qui parlait de “Pessimisme de l’intelligence, optimisme de la volonté”. Comprendre : si on veut pouvoir changer les choses, il faut d'abord croire que c’est possible.

Intéressant. Mais encore ?
S’il t’en faut plus, on déborde de raisons de pencher du côté lumineux de la force. Déjà, les optimistes sont moins stressés, ils ont moins de risques de mourir d’une maladie du cœur, ils sont moins exposés aux cancers, leur cerveau fonctionne mieux et globalement, ils ont une meilleure qualité de vie sanitaire.

Ah quand même.
Comme tu dis. C’est pour ça qu’on s’est retroussé les manches, pour te donner la patate sans se mettre à fumer le calumet de la paix, ni déranger ta sœur Anne qui ne voit jamais rien venir.

Prête, synchronisation des montres ? 

Avant d’aller plus loin, branche tes écouteurs et fais-toi bercer par les bonnes nouvelles de Flavia Coelho, par le matin ensoleillé de Vincent Delerm ou celui des Beatles, on commence par les bonnes nouvelles de l’année, parce qu'on est happy.

🚣 Optilist' 2020

Du côté du climat : 

Du côté du Woman power : 

  • L’Écosse adopte la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes, la GB et la New Zealand suivent grâce au mouvement de Free Periods
  • Le nombre de femmes CEO dans le classement Fortune 500 bat des records. 
  • Le Soudan criminalise les mutilations génitales des femmes.
  • Le musée de Baltimore n’a acheté en 2020 que des œuvres de femmes
  • Après des mois de manifs, notamment des féministes, le Chili va se doter d’une nouvelle Constitution qui sera écrite par une Convention paritaire.
  • Le gouvernement espagnol oblige les entreprises à publier les écarts de salaires entre hommes et femmes.
  • En France, les mères célibataires ne devraient plus pâtir des impayés de leur ex sur la pension alimentaire.

Du côté de la pauvreté et de l’éducation 

  • La mortalité infantile a chuté de moitié entre 1990 et aujourd’hui.
  • La scolarisation des enfants progresse dans le monde.  
  • La pauvreté continue de baisser. 
  • Last but not least, on se relèvera plus vite de cette crise que de celle de 2008 selon Esther Duflo dont les recherches et le Prix Nobel sont sûrement la meilleure nouvelle que le monde ait reçu depuis la sortie de Friends.

Et de la santé : 

  • Un second patient a été guéri du sida.
  • On entrevoit l’espoir d’un traitement universel contre tous les cancers.
  • On a trouvé de quoi sauver la vie de patients en attente de greffes de coeur.
  • Le Luxembourg a interdit le glyphosate.

Maintenant que tu as le moral dans le serre-tête, on passe aux travaux pratiques. 

Comment rejoindre la team optimiste ?

Mamie nous l’a dit, “charité bien ordonnée, commence par soi-même”. Tu peux :

  • Commencer par mieux te parler : Si les mots “psychologie positive” te hérissent les poils, par ici pour le résumé du bouquin qui explique scientifiquement pourquoi il faut être sympa avec soi-même. pour un article qui le brosse en 2 minutes (on ne jugera pas).
  • Faire comme Oprah Winfrey et tenir un journal de gratitudes chaque jour.
  • Instaurer une morning routine combinant méditation et activité physique - ce bouquin est bourré d’astuces concrètes. On adore aussi faire un pas vers la méditation avec le très décomplexant Pas Sage de notre copine Marianne Leenart.
  • T'abonner à cette playlist sur Spotify.

Aussi, parce qu’aider les autres rend heureux, tu peux : 

  • Regarder cette conférence pour comprendre pourquoi. Spoiler alert, ça dépend de comment et donner à une grosse ONG ne suffit pas.
  • Apprendre comment la générosité module le bonheur dans nos cerveaux.
  • Après ça, tu peux rejoindre les passeurs du bonheur de la Fabrique Spinoza.
  • A moins que tu ne préfères le programme Ré-action des copains de Makesense pour se mettre en mouvement en aidant concrètement des personnes fragilisées en 2 semaines top chrono.
  • Et aussi télécharger l’app Entourage pour donner un coup de main aux SDF, ou celle de 90jours pour apprendre à faire pipi dans la baignoire et contribuer à sauver la planète.

Et scroller utile : 

  • S’abonner aux bonnes nouvelles du féminisme pour recevoir ta dose mensuelle.
  • Imaginer Queen Elisabeth en mécanicienne et découvrir des fun facts qui collent le smile.
  • Suivre le Happy Broadcast sur Insta.
  • Et Jo Gustin, cette autrice intersectionnelle qui nous met des étoiles dans les yeux.
  • Se délecter du compte Twitter de Dr. Jacquelyn Gill, cette scientifique optimiste sur le climat.
  • Jeter de temps en temps un coup d'œil sur les dernières victoires citoyennes sur le site de pétition Change.org. Laisser la chair de poule monter sur tes bras.

Connaître les place to be  :

Avoir les yeux qui brillent : 

  • En se formant : embarque-toi dans le cours le plus cool de Berkeley et apprends tout ce qu’il faut savoir sur la Psychologie Positive. C’est gratis, 4H/semaine.
  • En prenant 23 minutes pour mater le TED TALK de Martin Seligman, maestro de la psychologie positive.
  • En se plongeant dans les habitudes du bonheur, le TED de Mathieu Ricard, le biochimiste devenu moine bouddhiste.
  • En apprenant par coeur les bonnes raisons d’Al Gore de prendre la vie côté biscotte.
  • En acceptant la tape sur l’épaule de Barack Obama, si tu trouves que c’est pas facile d’avoir 20 ans en 2020.
  • Sur un autre registre, on va pas te reprendre la liste des vidéos que tu reçois déjà sur le WhatsApp familial. Mais cette petite qui danse sur RESPECT, quand même, c’est bijou.

Sans oublier les feels good movies : 
À garder en stock pour les moments down.

Enchanter tes oreilles : 

Ravir tes mirettes en lisant :

Mayo sur ta frite, pour faire vibrer ton âme d’enfant, on est parties à la chasse aux trésors : 

  • Après trente ans de cavale, un homme découvre qu’il n’a jamais été recherché par la police. 
  • A l’inverse, un indonésien enlevé à 5 ans a retrouvé sa fam’ 11 ans plus tard grâce à Google Maps.
  • En Suède, les dons du sang ont augmenté depuis que les donneurs reçoivent un texto à chaque vie sauvée par leur don. 
  • Captain Tom, 99 ans, a récolté 33 millions de pounds pour les soignants brits. 
  • Les Hollandais font tellement de vélo que c’est comme si le pays plantait 54 millions d’arbres chaque année. En prime, les cyclistes gagneraient 6 mois de vie.
  • La musique de coraux pleins de vie ressuscite les coraux morts.
  • Le danseur de ballet nigérian de 11 ans réalise son rêve.
  • En Camargue, les canards remplacent les pesticides dans les cultures de riz.
  • Marcus Rashford, un footballeur anglais a fait plier le gouvernement anglais qui a accepté de maintenir les distributions de repas gratuits aux enfants mises en place pendant le confinement jusqu’à la fin de 2020.
  • En Inde, des villageois tricotent des pulls pour réchauffer les éléphants.
  • Au Zimbabwe, l’exploitation minière dans les parcs nationaux est interdite depuis septembre pour protéger les animaux qui les abritent.

Alors, heureuse ?

Psst. Voilà, cette liste, c’est notre baptême du feu. On te cache pas qu’on a testé 1000 trucs, changé d’angle une douzaine de fois, hésité, coupé, modifié, puis décidé de la pondre comme ça, comme une miscellanée à laquelle on reviendrait à chaque coup de mou. Dis-nous, est-ce que ça te plaît ?
 

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
 

💛 I love it, I love it

Je cours, je vole, je rocambole. L’app qui nous donne envie de reprendre le métro, pour voler 5 minutes et se plonger dans nos minis séries à lire. Spoiler, ça marche aussi sur le canap’ ou aux petits coins. Ah et les frites ont 50% de réduc sur l’abonnement annuel en allant ici. À qui tu l’offriras, toi ?

À bicyclette. On a trouvé la e-boutique la plus stylée des vélocyclistes des temps modernes, celles qui roulent partout, de tous temps, mais veulent quand même arriver avec un look correct pour dîner. Le mot magique pour une réduc de 5% c’est VOXE5. Nous on a chopé un gilet Mondrian, une cape magique et des réflecteurs de rayons ambiance fluokids.

On disait qu'on run the World. On a toutes cette pote adorée avec qui on a fait les 400 coups. Et si, pour Noël, on l’invitait à nous rejoindre dans le Voxe Club ? Comme ça, chaque mois on se retrouve autour d’un sujet bien creusé et d’une intervenante dingue.  À toi, frite chérie, on donne le code TOIMASAUCECOCKTAIL pour offrir un an de petite ou grande frite à ta meilleure cops, avec 20% de réduc. Promis, on lui dira pas.

À vos chiens, tête en bas. La it-list est formelle : pour voir le verre à moitié plein, yoga et méditation sont tes meilleurs alliés. C’est pour ça qu’on est allées toquer chez les Ginger sisters qui ont lancé une plateforme de vidéos et cours en ligne qui ouvrent nos chakras. Entre MGVOXE pour le 1er mois de My Ginger @ Home à moitié prix.

Psst. Dans cette section on te donne nos bons plans pour le Voxe Club, avec des codes promos spéciaux, parce que les frites c’est encore meilleur avec des ptites sauces. Retrouve tous les plans du club en permanence dans ton espace perso.


🍟Et avec ceci, ce sera tout ?

Salut frites chéries, ici, ce sera la section dans laquelle on vous parle en direct et comme vous êtes les VIP de la VoxeFam’, on a prévu de vous laisser zyeuter dans nos coulisses. 

D’abord on va être franches, on a été assez (ultras) ambitieuses ce mois-ci et on a lancé beaucoup de projets dont on est assez fières : notre liste (im)parfaite de Noël, le Club et sa pochette surprise, un programme de récompenses pour nos ambassadrices (ce matin dans la Quotidienne), la e-boutique pour s’acheter LE mug Rembobine Albertine. Bref, nos cernes en attestent : on a pas chômé MAIS on a la super pêche, et ça, on va pas vous mentir : c’est grâce à vous, vous êtes déjà 100 à faire partie du Club, et beaucoup sont venues réchauffer nos ptits coeurs confinés au premier askip (tmtc, le replay est accessible sur l’espace perso des Grandes Frites). 

Bref, on est ultra-impatientes de continuer à construire une familia qui colle la banane avec vous et pour ça, si t’as pas encore rempli notre questionnaire, c’est par là

 

Ou par ici !
 

Promis, après on te laisse la manger ta banane, toute nue sur la plage.


Psst. En l’écrivant, on se demande, c’est bizarre de se faire appeler “ma frite” ? On pose cette réflexion là. Lève la main peau de lapin si t’as un meilleur nom en tête.



👀 Who's next ?
 

Des meufs qui run the World, on en connaît un paquet, il y a nous toutes (comme “toi+moi”), et il y a Amandine Roche, la prochaine invitée du ASKIP, on a le droit de demander.

Amandine, on l’a rencontrée par hasard, un après-midi d’été, en Provence. A l’instant-même où notre regard a croisé le sien, on a su qu’elle avait un truc spécial. Et puis on a compris : avocate des Droits de l’Homme, Amandine est envoyée depuis 20 ans par l’ONU dans pas mal de pays en voie de développement pour les aider à organiser des élections démocratiques et établir un climat de paix durable. Son coup de cœur : l’Afghanistan, où elle a passé plus de 10 ans et où elle a enseigné la méditation et la pleine conscience à des prisonniers, des femmes, des soldats et des talibans. Bref, c’est une sacrée meuf et on est toutes choses qu’elle ait accepté de venir nous faire ses confessions intimes.

Psst. La conf en ligne, c’est samedi 12 décembre, à 11h. Pour choper ta place au premier rang si t’es une Petite Frite : entre ton code de réduc dans ton espace perso, onglet “askip”. Grande Frite, tu vas recevoir une invitation pour noter la date dans tes tablettes.

Réserve ta place !

Tu veux nous faire une remarque ou nous envoyer un mot d'amour ?
Réponds à ce mail ou clique ici.

Voxe
112ter rue Cardinet 75017 Paris