Copy
Yahad-In Unum Septembre Newsletter
View this email in your browser

Roumanie

Région historique de Transylvanie

« Après notre arrivée [à la rivière Boug], tous nos objets de valeur et nos chariots ont été pris. Il était interdit de quitter le camp sous peine d’être exécuté ». – Victor

Victor, homme du groupe de Roms calderari et survivant de la déportation en Transnistrie.
Alexandru, un témoin, interviewé dans la ville d’Oradea.
Du 20 août au 3 septembre, notre équipe a mené la sixième mission d’investigation en Roumanie, dans la région historique de Transylvanie. Au cours de l’enquête, notre équipe a interviewé 24 survivants – en majorité roms –de la déportation en Transnistrie par les autorités roumaines. Notre équipe a aussi mis en lumière le destin de Juifs roumains. A Oradea, notre équipe a rencontré Alexandru, demi-juif, qui n’a pas été déporté pendant la guerre. Par ailleurs, un témoin a apporté un témoignage précis sur le camp à Bogdanivka, où des dizaines de milliers de Juifs furent fusillés.

Dans le village de Vistea de Jos, notre équipe a rencontré Victor (cf. photo ci-dessus). Victor est né dans une famille rom calderari et, enfant, a été déporté avec sa famille en Transnistrie, après avoir été arrêté par la police roumaine. Dans son récit poignant, Victor a décrit la mort de sa sœur de 11 ans, sur la route vers la Transnistrie, et comment sa famille a été forcée de l’enterrer sur le bord de la route. Victor et sa mère sont les seuls membres de leur famille à être retournés dans leur ville de Vistea de Jos après la guerre.

Lituanie

Région de Panevezys

« Mes amis et moi avons décidé de prendre un raccourci. Nous sommes arrivés sur le site d’exécution avant la colonne des Juifs. Cinq Allemands se trouvaient déjà sur les lieux ». Vladas, voir la vidéo ci-dessous.

Une vidéo présentant le 7e séjour de recherche en Lituanie de notre équipe
Du 30 juillet au 15 août, notre équipe a mené la septième mission de recherche de Yahad en Lituanie, dans la région de Panevezys. Au terme de cette enquête, notre équipe a interviewé 45 témoins et localisé 23 sites d’exécution. Cliquer sur l’image ci-dessus pour visionner la vidéo récapitulant le séjour de recherche, dont des portraits de témoins et des images de notre équipe sur le terrain.

L’exposition « La Shoah par balles » au Musée de l’Holocauste de Dallas

8 000 étudiants sont attendus pour visiter l’exposition

Dans le sens des aiguilles d’une montre, depuis le haut : visiteur à l’inauguration de l’exposition à Dallas ; le directeur de Yahad Marco Gonzalez et le chef d’équipe Alexis Kosarevskyi parlant lors de l’inauguration de l’exposition ; (de gauche à droite) l’ancien président du conseil d’administration du Musée de l’Holocauste de Dallas, Hylton Jonas, le chef d’équipe de Yahad Alexis Kosarevskyi, l’évêque Brian Farrell, la présidente du Musée de l’Holocauste de Dalla Mary Pat Higgins, le président du conseil d’administration du Musée de l’Holocauste de Dallas Stephen Waldman, le directeur de Yahad Marco Gonzalez, le survivant de la Shoah Max Glauben et le directeur-adjoint de Yahad Emmanuel Cortey ; étudiants visitant l’exposition.

« L’exposition montre les preuves du génocide afin de nous aider à nous battre pour un monde meilleur », a déclaré le directeur de Yahad – In Unum, Marco Gonzalez, dans son discours lors de la soirée d’inauguration de l’exposition au Musée de l’Holocauste de Dallas, le 10 septembre. L’ouverture de l’exposition a été marquée par le discours de M. Gonzalez, ainsi que celui du chef d’équipe de Yahad, Alexis Kosarevskyi et de l’évêque Brian Farrell, qui a souligné l’importance de l’exposition comme instrument d’enseignement.

L’exposition a reçu un accueil très chaleureux lors de la soirée d’inauguration. Les visiteurs étaient aussi bien des étudiants locaux que des survivants de la Shoah habitant dans les environs de Dallais, dont M. Max Glauben (cf. photo ci-dessus). Pendant sa période d’affichage au Musée de l’Holocauste de Dallas jusqu’au 31 décembre, nous attendons jusqu’à 8 000 visiteurs étudiants des collèges et universités de la région. Pour en savoir plus sur l’inauguration de l’exposition : The Dallas Morning News et The Texas Jewish Post.

Le voyage de mémoire de la Fédération juive de Milwaukee en Pologne

Dans le sens des aiguilles d’une montre, depuis le haut, à gauche : le directeur-adjoint à la recherche Michal Chojak interviewant Jan, un témoin oculaire de fusillades massives ; M. Chojak présentant Jan au groupe ; le groupe de la Fédération juive de Milwaukee sur le site d’une fosse commune ; des participants au voyage rendant hommage aux victimes de l’Holocauste en plaçant des signes « Hineni » (« Je suis là ») sur une fosse commune.
Le 3 septembre, environ 40 membres de la Fédération juive de Milwaukee et des parents des survivants de la Shoah ont voyagé en Pologne dans le cadre d’un séjour de mémoire, organisée par la Fédération juive de Milwaukee. Le Père Patrick Desbois, le directeur-adjoint à la recherche de Yahad Michal Chojak et Robin Massee, la directrice de l’American Friends of Yahad – In Unum ont rencontré le groupe, dont la présidente de la Fondation juive de Milwaukee Hannah Rosenthal, lors de leur troisième jour dans le pays, afin de les renseigner sur la Shoah par balles en Pologne. Le Père Desbois a conduit le groupe aux fosses communes localisées par Yahad durant un précédent séjour de recherche dans les villes de Tuchow et de Zbylitowska Gora. Le groupe a ainsi pu découvrir la méthodologie mise en place par Yahad pour découvrir et établir le processus des fusillades massives en Pologne.  Des témoins oculaires des fusillades ont rejoint le groupe à chaque site d’exécution.

En l’honneur des victimes, les participants au voyage ont récité le Kadish sur le site de Tuchow et placé des signes « Je suis là » en hébreu à l’emplacement de la fosse commune à Zbylitowska Gora.

Grâce au soutien de la Fédération juive de Milwaukee, la communauté juive de Milwaukee a généreusement récolté des fonds pour financer une mission complète de recherche de Yahad, ce qui nous permet de poursuivre notre travail de recherche des témoins et de préservation de l’histoire de la Shoah en Europe de l’Est.

Rosenthal, qui a été à l’origine de la collecte de fonds, a déclaré : « Le Père Desbois est l’un de mes héros. Trouver les fosses communes des Juifs assassinés, il en a fait l’œuvre de sa vie, sa mission... ».

Pour en savoir davantage sur le voyage, voir l’article sur le Wisconsin Public Radio's website.

1er octobre

Première présentation de l'exposition "Shoah par balles" en Europe de l'Est 

Vilna Gaon Jewish State Museum

Vilnius, Lituanie
Notre exposition « La Shoah par balle » sera accueillie pour la première fois en Europe de l’Est, au Vilna Gaon Jewish State Museum de Vilnius, en Lituanie, à partir du 1er octobre. En parallèle de l’inauguration, le musée hébergera un séminaire de formation pour les enseignants lituaniens, portant sur l’exposition et sur l’histoire de la Shoah par balles. Cet atelier fournira aux professeurs lituaniens les clefs de l’enseignement de l’histoire de la Shoah, en vue de leur enseignement dans les collèges et lycées. Cela commencera le 1er octobre, et tous les enseignants y participant recevront un certificat.

L’inauguration de l’exposition aura lieu à 17h le 1er octobre. Réservation à l’adresse emailtolerancijos.centras@gmail.com. L’exposition « La Shoah par balles » se déroulera jusqu’au 22 novembre au Centre de la Tolérance du Musée.

8 - 9 octobre

L’exposition "Shoah par balles" pour la première fois en Amérique latine

 

« La Shoah par balles » : atelier pour les étudiants et exposition à
Guatemala City, Guatemala.

Les 8 et 9 octobre, des membres de l’équipe de Yahad – In Unum dirigeront un atelier sur la Shoah par balles pour les étudiants à l’Universidad del Valle de Guatemala, à Guatemala City. Ce séminaire de formation, organisé en partenariat avec le Centro de Estudios Mexicanos y Centroamericanos (CEMCA) et l’Universidad del Valle de Guatemala, est destiné aux étudiants de l’université, de toutes disciplines, y compris les sciences humaines et sociales. Le Père Patrick Desbois, le directeur de la recherche de Yahad Patrice Bensimon, et le conseiller historique de Yahad Andrej Umansky mèneront l’atelier. Il portera sur la Shoah par balles, le génocide des Roms, ainsi que sur une réflexion portant sur l’application de la méthode de recherche de Yahad dans le cadre d’une étude de la violence au Guatemala aujourd’hui. Tous les étudiants participant à l’atelier de formation recevront un certificat.

L’atelier comportera une visite de l’exposition de « Shoah par balles ». Elle sera affichée au Lycée Jules Vernes, lycée français international à Guatemala City, à partir du 7 octobre. C’est la première fois que notre exposition « La Shoah par balles » sera présentée en Amérique latine.
Copyright © 2015 Yahad-In Unum, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list