Copy
Yahad-In Unum Avril/Mai Newsletter
View this email in your browser
Ce mois-ci, nous nous concentrerons sur nos recherches en Moldavie et Lituanie. Durant chaque voyage, nous menons des enquêtes sur des fusillades mais, dans ce numéro, nous nous consacrerons à un nouvel aspect de nos recherches, celui lié à la reconstitution des informations relatives aux camps et ghettos improvisés. Informations que nous recueillons sur le terrain. Lisez la suite pour en apprendre davantage.
Moldavie
Le camp de transit Limbenii Noi
Informations issues des fonds d’archives :

Selon les archives de la Commission Extraordinaire Soviétique ainsi que les rapports de la gendarmerie roumaine datant de la guerre, les autorités roumaines auraient créé un camp de transit à Limbenii Noi, en Moldavie, vers lequel plus de 5000 Juifs de Bessarabie et Bucovine auraient été déportés de juillet à août 1941. Plusieurs milliers de personnes y sont mortes de faim et de maladie.
 
Informations obtenues grâce à l’enquête de Yahad (27 avril – 17 mai) :

Grâce aux enquêtes que nous avons menées dans des villages proches de Limbenii Noi et Limbenii Vechi, Yahad a découvert que le camp était implanté sur la propriété qui appartenait anciennement à un noble de Limbenii Vechi. Un groupe de prisonniers juifs fut déplacé dans les écuries, les autres furent contraints de rester à l’extérieur sans eau ni nourriture, y compris durant les étés brûlants. Des dizaines de personnes mouraient chaque jour.
 
Lituanie
Le ghetto d’Anykščiai
Informations issues des fonds d’archives :

Dans « L’encyclopédie des camps et des ghettos », Martin Dean écrit que dans les premières semaines qui suivent l’occupation allemande d’Anykščiai, les Juifs furent forcés de quitter leurs maisons et de se rendre dans les synagogues de la ville, transformées à cet effet en de véritables ghettos improvisés. Dans « L’Holocauste dans les provinces lituaniennes en 1941 », le Dr. Arūnas Bubnys, quant à lui,  indique que les réfugiés juifs furent emprisonnés dans les synagogues de la ville juste après l’arrivée des Allemands.

Informations obtenues grâce à l’enquête de Yahad (19 avril – 6 mai) :

Les enquêtes que nous avons menées à Anykščiai nous ont beaucoup appris sur l’emprisonnement des Juifs dans les synagogues. A leur arrivée, les Allemands ont rassemblé les hommes Juifs avant de les enfermer dans les synagogues. Par la suite, ils y emprisonnèrent également les femmes et les enfants. Avant d’être fusillés en masse, les Juifs emprisonnés étaient souvent victimes d’assassinats isolés, de viols et autres mauvais traitements de la part de nationalistes lituaniens.

L’émission 60 Minutes présente les enquêtes que mène le Père Desbois sur le génocide des Yézidis

« Le défi est maintenant de mettre un terme au génocide afin de sauver des vies, de porter la voie des victimes, de faire prendre conscience que la machine à tuer est en marche »
-Père Desbois

Cliquer sur l’image du dessus pour visionner l’extrait de 60 Minutes.
 
Yahad-In Unum à Denver
Du 14 au 15 avril, l’équipe de Yahad-In Unum a participé à une série d’événements et de conférences à Denver, Colorado, afin de partager ses travaux avec cette communauté. Le Père Desbois, le Coordinateur des projets éducatifs de Ya had Pierre-Jérôme Biscarat et l’Educateur du Musée de l’Holocauste du Guatemala, Dario Maldonado, ont participé à la table-ronde « interreligieuse » au Temple Sinai ainsi qu’à celle de l’Université Regis. Ils ont également pris part au petit-déjeuner des « Colorado Holocaust Educators ». M. Maldonado est intervenu sur la création du Musée de l’Holocauste à Guatemala City par Yahad-In Unum, le premier musée sur la Shoah de toute l’Amérique Centrale. 

Le Père Desbois a prononcé un discours passionné, au Centre d’Histoire du Colorado, dans lequel il a mentionné les efforts faits par Yahad pour sensibiliser davantage le public aux crimes de masse oubliés. Ces deux journées à Denver nous ont permis d’établir des liens avec un nouveau public qui n’a d’ailleurs pas hésité à exprimer son enthousiasme pour soutenir nos travaux.

Le cours « La Shoah par balles » donné par Yahad avec l’Université de la Sorbonne reprendra à la rentrée prochaine

Le séminaire « La Shoah par balles », dispensé par des chercheurs de Yahad-In Unum à l’Université Panthéon-Sorbonne, a pris fin le 3 mai dernier. Le dernier cours s’est conclu par une vidéoconférence avec l’équipe de Yahad sur le terrain en Lituanie. Nous sommes très reconnaissants d’avoir pu lancer ce séminaire, en 2015, à la Sorbonne et sommes très heureux de poursuivre cette initiative cette année à venir. Le cours sera de nouveau co-enseigné par le Directeur de recherche au CNRS. Nous sommes heureux de pouvoir continuer à partager le résultat de nos recherches avec une nouvelle génération d’étudiants.
Le Père Desbois est intervenu à West Point à l’occasion du «Holocaust Days of Remembrance»
20 avril
Série de conférences du Père Desbois à Guatemala City organisée par le Musée de l’Holocauste, Guatemala
5 mai
L’exposition « La Shoah par balles » à l’Université de Valence reçoit plus de 2000 visiteurs 
L’exposition est prolongée jusqu’au 13 juin
Valence, Espagne
Des élèves de l’école Pureza de Maria, une école secondaire catholique de Valence, ont été guidés à travers l’exposition le 28 avril. Six autres écoles ont visité l’exposition pour le mois d’avril seulement.
Cliquez sur le logo pour voir l’article associé.


Un prêtre enquête sur l’Holocauste «oublié»
 

"El genocidio esta en el corazon de cada familia grupo y nacion y no debemos actuar como si no estuviera ahi"

Copyright © 2016 Yahad-In Unum, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list