Copy

Invitation

21 juillet 2021
Image décorative

Conférence

Mercredi 29 septembre 2021 de 14h30 à 17h
Auditoire A 321-322


Gwenola Ricordeau, professeure associée en justice criminelle à la California State University, Chico (États-Unis), plaide pour un combat féministe émancipé du système pénal. Ses travaux portent notamment sur les proches des personnes incarcérées, la sexualité et le genre en prison et les contestations du système carcéral.
 

Le système pénal protège-t-il les femmes? Analyses féministes et abolitionnisme pénale

Les luttes féministes et les luttes pour l’abolition du système pénal et de la prison sont souvent présentées comme étant antagonistes. La réponse pénale est-elle une bonne solution aux violences faites aux femmes ? Les protège-t-elle vraiment, et peut-elle être un moteur de transformations sociales ? En répondant à ces questions et en critiquant le « féminisme carcéral », Gwenola Ricordeau montre les tensions entre certains courants du féminisme et l’abolitionnisme pénal et propose d’explorer les apports analytiques et politiques de l’abolitionnisme pénal. Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la manifestation « Prison, justice et droits humains » organisée au Casino de Montbenon à Lausanne, les 1er et 2 octobre prochains, à l’occasion des dix ans d’activité du Groupe Infoprisons.

Discussion introduite par Irène Schmidlin.

Plus d'information

Evénement organisé par l'Unité de formation continue et le Réseau Genre et travail social (GeTS)

Facebook
Twitter
Site internet
YouTube
LinkedIn
Instagram
Haute école de travail social et de la santé Lausanne
Ch. des Abeilles 14 · 1010 Lausanne · Suisse
+41 (0)21 651 62 00 · info
@hetsl.ch






This email was sent to <<Email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL) · Chemin Des Abeilles 14 · Lausanne 1010 · Switzerland