Copy
BOOMERANG Newsletter

Nº 17 - AOÛT 2016
Voir cet email dans votre navigateur

EDITO

Fatigué de l'hiver et du froid? Pas d'inquiétude, d'ici un petit mois, ils ne seront plus qu'un mauvais souvenir! En attendant, Melbourne Accueil vous concocte un petit programme tout en réconfort qui ne nécessitera qu'exceptionnellement de mettre le nez dehors.
Nos suggestions? Théâtre et cinéma en français, quelques belles expositions, dont l'exposition Degas à voir absolument avant l'arrivée des beaux jours, une découverte des merveilles architecturales du Block Arcade ou un nouveau restaurant prometteur à tester. Ajoutez à cela nos multiples rendez-vous dans quelques uns des cafés les plus chaleureux de Melbourne et vous serez rendu facilement à la soirée fondue annuelle, comfort food par excellence qu'on ne peut se permettre qu'en hiver!
Et voilà, plus que quelques jours, et vous pourrez fêter dignement l'arrivée officielle du printemps. Enfin!

SOMMAIRE

LES ACTIVITÉS MELBOURNE ACCUEIL

 Café Sud
Jeudi 4 Août - 10h
@ Chez Karine T. - Elsternwick

 
Conversation anglaise
avec Jenny

Vendredi 5 août - 10h
@ North Point Café - Brighton
 
Brunch
Mercredi 10 août - 12h
Hobba Café - Prahran
 
Conversation anglaise
avec Kendra

Vendredi 12 août - 10h
@ North Brighton
 
Café Poussette
Mercredi 17 Août - 10h

@ Chez Laure - Armadale
 
Expo "Henry Talbot: 1960s Fashion Photographer"
Jeudi 18 août - 10h
@ Ian Potter Center -
Federation Square
 
Conversation anglaise
avec Jenny

Vendredi 19 août - 10h
@ North Point Café - Brighton
 
Soirée Filles!
Vendredi 19 Août - 19h

@ Smalls Bar - South Melbourne
 
Visite guidée "The Block Arcade"
Mardi 23 Août - 10h45
@ City
 
Conversation Anglaise
avec Kendra
Vendredi 26 Août- 10h

@ North Brighton
 
Soirée Fondue 2016
Samedi 27 août  - 19 h

@ Camberwell Pétanque Club
 
Café Poussette
Mercredi 31 Août - 10h

@ Phoenix Park Café - Malvern East
 
Retour au sommaire

L'AGENDA D'AOÛT


Samedi 27 Août: : Soirée fondue
 

Membre: inscription ICI
  Non-membre: info/inscription ICI

 


A parti du 30 Août : French Theatre
 

Pièce en français avec surtitres en anglais

Infos et billets ICI

(tarifs préférentiels pour les membres de MA)

 

 


Du 24 Juin au 18 Septembre : Exposition Degas au NGV
 

Cliquer sur l'image pour toutes les infos

 

Samedi 9 septembre: Assemblé générale de Melbourne Accueil

Présentation du rapport annuel, élection du nouveau bureau 2016-2017 et moment de convivialité entre membres autour d'un apéritif dînatoire.
Retour au sommaire

QUE S'EST-IL PASSÉ EN JUILLET ?

 

LES RENDEZ-VOUS MELBOURNE ACCUEIL

Visite guidée - "The Dressmaker Costume Exhibition"

Nous avons pu admirer les costumes du film "The Dressmaker" et visiter la magnifique demeure de Rippon Lea et rencontrer de nouveaux membres.

Prochain  RV : Jeudi 18 Août - 10 h
"Henry Talbot: 1960s Fashion Photographer" Exhibition
 
ALCHIMIE DU PLAISIR
Ce mois-ci: Ngeringa 2007 syrah
 

Ngeringa est un nom aborigène (l’endroit des Casuarina) typique de ce coin, au sud des Adelaide Hills. C’est aussi le nom que Janet et Erinn Klein ont choisi pour baptiser leur jeune domaine agricole, et pas seulement viticole.

Ici la notion de biodynamie est appliquée depuis quelques décennies, car la propriété était cultivée pour produire les plantes des produits de beauté Jurlique.

Janet et Erin se sont installés au début des années 2000, avec l’intention de développer un vignoble sur ces collines ondulées au climat relativement tempéré . Dans l’esprit de la biodynamie, ils cultivent aussi des oliviers, des céréales, des moutons, des vaches highlander, une basse-cour. Le focus est certainement sur les 5 hectares de vignes, qui comportent beaucoup de cépages différents, principalement la syrah, à côté du chardonnay, pinot noir, sangiovese, nebbiolo, viognier, et quelques plantations récentes de fiano et d’aglianico.

 

Les vignes n’ont jamais reçu aucun pesticide, ni herbicide et sont établies avec une densité de plantation un peu plus élevée que la moyenne régionale.

Les vins sont élaborés sur place par Erinn, qui a travaillé en Europe (Italie, France) après ses études d’oenologie à l’université d’Adelaide. Pour préserver la qualité du travail dans les vignes, les vinifications sont effectuées avec un minimum d’intervention ou d’ajout. Levure naturelle, fermentation en fût, dans le béton ou l’inox, élevage long, et peu ou pas de filtration à la mise en bouteille.

Le vin sélectionné est un vin qui a déjà quelques années en bouteille. Je pense que la période hivernale est un bon moment pour déguster ces vins de garde.La capsule à vis permet aussi un vieillissement plus lent, donc un vin comme celui-ci, après 9 ans, a sans doute évolué plus doucement que le même vin bouché avec du liège.

La couleur a perdu ses reflets pourpres pour aller vers un rouge sombre aux reflets de terre de Sienne. Le nez a une bonne intensité, une impression de fraîcheur, soulignée par les essences balsamiques de l’eucalyptus et des nuances d’épices (poivre). À noter qu’un vin comme celui-là a besoin d’être servi bien chambré, aux alentours de 18°C .

Après aération et mise à température, le vin présente des notes fruitées (prune, confiture de cerises noires) suivies par davantage d’épices (noix de muscade, clou de girofle). En bouche, le vin est équilibré, avec une charpente moyenne, bien structuré. L’acidité est encore présente et en accord avec des tanins fins et totalement intégrés. Le tout est très fluide et souligné par les notes épicées et balsamiques.

Servi initialement sur un plat aux épices chinoises, le vin s’est révélé sur un fromage à croûte lavée (Époisses ou l’Artisan).

Ce vin au moment de sa sortie en 2009 valait environ 40.00$.

Les vins de Ngeringa se trouvent à Melbourne chez Blackheart&Sparrow, Toorak cellars, Alps wine shop ou online : www.ngeringa.com.au

Mais aussi le restaurant du mois

NORA                          
56 Elgin st, Carlton
 

Depuis février 2016, Nora est maintenant une table ouverte le soir, après avoir été un café thaï pour un petit déjeuner ou un déjeuner original.

L’impression de créativité ici, de jeu, me fait penser aux 400 coups de Truffaut filmés à Bangkok.

C’est une impression qui ne m’a pas quitté depuis ce dîner en mai.

On ne dîne qu’à 20.00, et il est important que tous les clients soient là en même temps, car le chef Sarin Rojanametin enchaîne les plats qui sont préparés une seule fois pour toute la salle. Un peu comme à la maison si on invite une vingtaine d’amis.

Le menu n’est révélé qu’au fur et à mesure par un service enthousiaste et informé, avec Jean Thamthanakorn et Kentaro le sommelier, et présente des titres joyeux: “what goes up must come down beneath the ground”, “sorry I’m crabby today”, “too many italians and only one asian “, “daft punk is playing in my mouth “…

Les onze plats du menu dégustation se succèdent avec une surprise à chaque fois. Des petites bouchées pour attiser votre appétit, qui demandent sans doute une attention maximale, car réalisées avec précision et toujours une touche d’humour effronté. Les saveurs sont fortement influencées par les origines du couple de restaurateurs, dès le premier amuse-bouche qui mêle la sardine au durian, ou encore les surprenantes crevettes, noix de cajou et nouilles à la papaye. Les palais sensibles aux épices fortes seront épargnés car les saveurs et les arômes sont très bien équilibrés. Les accords mets-vins proposent aussi bien des vins de producteurs alternatifs, locaux ou internationaux, que du sake ou de la bière. Il y a de surcroît une option sans alcool, à base de jus de fruits frais.

Nora n’est pas encore aussi connu que Noma, mais c’est dans l’air. Une adresse très originale et revigorante. L’équipe de Nora est en ce moment en France pour une série de pop-up. Consultez le site pour les dates de réouverture.

www.noramelbourne.com

L’expérience progressive du menu degustation est à 115$. Avec les vins, ajouter 75$ ou les boissons non-alcoolisées, 55$ .

 
Retour au sommaire

L'INVITÉ DU MOIS

L’invité du mois: Philippe Mora, metteur en scène et artiste 

Né à Paris juste après la Seconde Guerre mondiale, Philippe Mora est arrivé à Melbourne à l’âge de deux ans, avec ses parents Georges, célèbre galeriste et restaurateur, et Mirka, artiste majeure dont nous avions visité l’exposition « From the Home of Mirka Mora » au Heide Museum of Art en 2014.
Après avoir grandi à Melbourne au cœur de la ferveur artistique des années 50 et 60 (à laquelle ses parents ont beaucoup contribué), Philippe est amené par ses études et sa carrière  à beaucoup voyager et il réside aujourd’hui aux Etats-Unis. De passage à l’occasion du Melbourne International Film Festival (MIFF), Philippe Mora a rendu un vibrant hommage à sa famille lors de la première mondiale de
Monsieur Mayonnaise, un film dont il est narrateur et personnage principal. Rencontre avec le principal protagoniste d’un chef-d’œuvre cinématographique.

 

Melbourne Accueil : Comment et quand l’idée de réaliser Monsieur Mayonnaise vous est-elle venue ? Vous avez notamment fait allusion à l’importance de recueillir certains témoignages-clés tant qu’il est temps de le faire.

Philippe Mora : L’idée de raconter cette histoire familiale au travers d’un film est venue à moi depuis que Marcel Marceau [le parrain de Philippe, ndlr] m’en a raconté des événements marquants. J’ai d’abord réalisé une série de peintures relatives à cette histoire, tel un roman en images. Un jour, Trevor Graham [metteur en scène de Monsieur Mayonnaise, ndlr] m’a demandé s’il pouvait réaliser un film documentaire sur ce travail de roman graphique. J’avais beaucoup aimé son film Make Hummus Not War, j’ai donc accepté de m’engager dans cette collaboration. Cela dit, l’envie de faire un jour un long-métrage de l’histoire de ma famille demeure.

 

Pouvez-vous nous expliquer le concept artistique et le format choisi pour Monsieur Mayonnaise? Et en tant que metteur en scène et artiste, quelle a été votre expérience dans la peau du narrateur et du personnage principal ?

C’est Trevor qui a eu l’idée d’une histoire racontée à différents niveaux, idée que j’ai pleinement acceptée. Faire ce documentaire a été pour moi une expérience de vie absolument extraordinaire, encore plus que la réalisation d’un film. Aller à la rencontre de survivants de la Seconde Guerre mondiale qui avaient connu ma mère et mon père à cette époque-là fut très intense émotionnellement, et il m’a fallu oublier que j’étais filmé lors de ces rencontres.

 

Monsieur Mayonnaise parle de l’incroyable histoire de votre famille, en particulier de vos grands-parents et de vos parents, et de l’impact énorme des deux Guerres Mondiales sur leur existence. Quelle était votre connaissance de cette histoire familiale complexe avant de commencer à travailler à ce documentaire ? De quelle manière l’expérience directe de la guerre par vos parents vous a-t-elle à votre avis influencée ?

Je connaissais déjà très bien l’histoire avant de travailler au documentaire, néanmoins j’ai été frappé par sa réalité au contact de personnes bien réelles qui y ont pris part. J’ai été particulièrement bouleversé par ma rencontre avec le Dr Henri Parens [aujourd’hui pédopsychiatre très réputé aux Etats-Unis, ndlr] qui, enfant, a été sauvé notamment grâce à mon père [Georges Mora a été très actif au sein de l’Œuvre de secours aux enfants (OSE), pendant et après la Seconde Guerre mondiale, ndlr]. Et son expertise de la Shoah m’a laissé pantois.
Il est évident que l’histoire de ma famille a profondément marqué chaque composante de ma vie, de ma psyché et de mon travail. J’ai appris de mes parents à choisir la joie de vivre plutôt que de ressasser des éléments morbides et d’entretenir la dépression.

En 1973, lors de sa présentation au Festival du film de Cannes, votre film Swastika suscite une violente réaction de la part du public, qui quitte massivement la salle pendant sa projection. Comment avez-vous vécu cet événement ?

La réaction très violente était liée au fait de voir Hitler en couleur, dans une vidéo amateur prise dans un contexte privé. Les gens ont été choqués de voir qu’Hitler, même s’il a pu incarner le mal absolu, n’était qu’un être humain. Il convient également de noter que, malgré cette réaction du public lors du Festival, le film a immédiatement reçu d’excellentes critiques de journaux réputés tels Le Monde, Time magazine, The Washington Post ou The Age. Ce que j’ai voulu montrer au travers de ce film, c’est que, si on ne réalisait pas qu’Hitler était un être humain, on ne serait pas en mesure de reconnaître la montée en puissance du prochain Hitler.

 

Pour conclure, pouvez-vous nous parler de certains aspects de votre travail en cours ou à venir ?

Je travaille actuellement à deux biographies : The Surrealist, qui traite de la vie de Salvador Dalí, et Monash of Australia, de celle de Sir John Monash, un génie militaire. Le fait que Monash ait été effacé des manuels d’histoire britanniques est un facteur aggravant.
Je viens de terminer une parodie de la Nouvelle Vague intitulée French Movie, ainsi qu’une collaboration avec Eric Clapton dans le cadre d’un documentaire intitulé Three Days in Auschwitz.

 

Pour ceux qui n’ont pas pu voir Monsieur Mayonnaise dans le cadre du MIFF, une projection privée du film est actuellement envisagée vers fin septembre.

Retour au sommaire

! SPECIAL MEMBRES !


Le Salon Franck Provost Melbourne
vous offre un bracelet or & crystal pour chaque service  Couleurs Précieuses


Les magazines Bayard/ Milan
vous offrent des réductions sur les abonnements!


Elwood Pilates
vous offre pour 10 séances achetées la 11ème séance gratuite


Rendez-vous sur www.melbourneaccueil.com
sponsors/ partenaires 

 


Vous avez plaisir à lire «Boomerang»?
Pensez à la trajectoire retour et rejoignez la rédaction
en tant que contributeur occasionnel ou régulier.
Prenez contact avec un des membres du bureau
pour manifester votre intérêt et exprimer vos idées.

Nous comptons sur vous !

Au mois prochain!

N'hésitez pas à partager cette newsletter.
Facebook
Facebook
Website
Website
Email
Email

Notre adresse email est:
contact@melbourneaccueil.com




Copyright © 2016 Melbourne Accueil Inc., All rights reserved.






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Melbourne Accueil Inc. · P.O. Box 45 · Glenhuntly, Vic 3163 · Australia

Email Marketing Powered by MailChimp