Copy

Vendredi 8 octobre 2021

Bonjour à toutes et à tous,


Notre campagne Ulule est toujours en cours, nous avons besoin de votre participation ! Vous pouvez toujours retrouver toutes les informations concernant le projet sur la page Ulule.
Lundi, c’était la journée mondiale des animaux ! À cette occasion, nous revenons sur la proposition de loi contre la maltraitance animale que le Sénat a examiné et voté en fin de semaine dernière. Loin des zoos et près de la Vendée, on vous présentait aussi la startup Lhyfe qui a inauguré son premier site de production d'hydrogène, une promesse de produire de l'hydrogène "vert", écologique et économique. Quelques kilomètres plus loin, aux Pays-Bas, Greenpeace bloquait plusieurs raffineries dans le port de Rotterdam.
 
Mardi, Barbara Pompi présentait de nouvelles mesures pour développer l'éolien. Mercredi, le député Vincent Thiébaut  présentait le rapport d’information sur le suivi de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Et Erdogan ratifiait l'accord de Paris.
 
Si Vladimir Poutine semble vouloir opter pour une politique plus écologique, les industriels du plastiques reviennent sur le devant de la scène avec des habitudes encore trop ancrées dans notre société. Et des habitudes, tout le monde en a, notamment l'industrie du luxe et de la mode qui elle aussi, est sous le feu des projecteurs grâce à la Fashion Week parisienne. Cette semaine, des militantes ont fait irruption lors d'un défilé pour dénoncer un secteur encore trop peu respectueux de la planète et du vivant.


Bonne lecture, bon week-end et à vendredi prochain !

Merci pour votre soutien, de la part de toute l'équipe : Chaymaa, Ouns, Jeanne, Sophie, Léo, Amira et Matthieu
RECUL AU SÉNAT

#BienEtreAnimal Au Sénat, la portée du texte contre la maltraitance animale recule

La cause animale s’impose dans le débat politique. Jeudi, les discussions sur la proposition de loi votée le 29 janvier par l’Assemblée nationale s’animaient au Sénat. Présentée comme un texte “historique” par les associations, elle ne satisfaisait pas en grande partie les sénateurs. Les dispositions concernant l’interdiction de vente en animalerie, l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques et la détention des cétacés dans les delphinariums subissent des modifications importantes.
Lire l'article
LE CIRQUE DU SÉNAT
#MaltraitanceAnimale - Les animaux sauvages dans les cirques itinérants divisent députés et sénateurs

Le Sénat a examiné et voté jeudi 30 septembre la proposition de loi contre la maltraitance animale du 29 janvier 2021. Toutefois, plusieurs mesures très attendues par les défenseurs de la cause animale subissent des modifications majeures. Parmi elles, le maintien des animaux sauvages dans les cirques constitue le principal objet de désaccord. Si pour certains, un animal sauvage ne doit pas faire l’objet d’une distraction pour le public, pour d'autres, les espèces présentes dans ces spectacles témoignent d’un "comportement heureux".

Lire l'article
S.O.S PLASTIQUE
#PollutionPlastique - Dur de lutter contre un plastique plus si fantastique

66 kilogrammes. L’association WWF France rapporte qu’en 2016, chaque Français a généré 66 kilos de déchets plastiques. À l’échelle du pays, cela représente une montagne de 4,5 millions de tonnes. Cette-là, l’Hexagone a raflé la place du plus grand producteur de déchets plastiques du bassin méditerranéen. Toujours plus de pollution dans les océans, un recyclage à la traîne, des politiques ambitieuses mais peu réalistes… La consommation de plastique occupe grandement les politiques. Pendant ce temps, le secteur de l’industrie plastique se refait, doucement mais sûrement, une santé. Cela grâce aux habitudes très ancrées de la société de l’usage unique.

Lire l'article
EN IMAGES
📣  Vous aimez ce que vous lisez ? Préabonnez-vous sur Ulule. Merci !
Je m'abonne
POUTINE AU VERT
#Russie Vladimir Poutine devient-il écologiste ?

Vladimir Poutine, plutôt connu pour son climato-scepticisme, affiche désormais un revirement dans sa politique écologique. Un retournement par intérêt économique. De prime abord, le réchauffement climatique pourrait être une aubaine pour les intérêts russes. “La fonte des glaces permettrait d’exploiter plus de ressources, ce qui assurerait à ce pays rentier toujours plus de revenus. Cela garantirait à Vladimir Poutine d’asseoir ainsi son influence, et donc de stabiliser son régime autour de son pouvoir“, explique Mikaa Mered, expert en géopolitique des pôles Arctique et Antarctique.

Lire l'article
L'ENTRETIEN
#MaltraitanceAnimale - "La vraie victoire c'est quand la loi est votée", affirme le député Dombreval

Loïc Dombreval, député des Alpes-Martimes et l'un des dépositaires de la proposition de loi contre la maltraitance animale, a confié à Natura Sciences ses réactions suite aux modifications du texte apportées par le Sénat. S'il reconnaît quelques avancées, il revendique son désaccord sur la place de la faune sauvage dans les cirques itinérants.

Lire l'entretien
L'ENTRETIEN  VIDÉO
Entretien avec Stacy Algrain. La militante nous raconte l'origine de son engagement écologique et dénonce le fait que "les entreprises et les gouvernements se cachent derrière des effets d'annonce comme les COP".
Voir la vidéo

AUSSI CETTE SEMAINE, EN BREF

  •  #Presidentielle2022 - Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris et candidate à l’élection présidentielle a prôné ce matin une baisse de la taxe sur les prix des carburants dans un entretien accordé à Libération. Elle souhaite accompagner les plus précaires dans la transition écologique et dans la fin des véhicules thermiques d’ici 2030. Selon la maire, cette initiative permettrait de favoriser une "écologie sociale". Suite à ces déclarations, la classe politique a réagi. L’ex-candidate Europe Écologie - Les Verts (EELV), Sandrine Rousseau, interpelle Anne Hildalgo sur les moyens de compensation et les solutions alternatives à la voiture individuelle. "La baisse des prix n’est pas une solution", a-t-elle attesté sur le plateau de Bruce Toussaint sur BFMTV.
  • #Coraux - "Entre 2009 et 2018, le monde a perdu près de 14% du corail sur ses récifs coralliens, ce qui représente près de 11.700 km2 de corail, soit une quantité plus importante que tout le corail vivant d'Australie", selon un rapport publié aujourd’hui et réalisé par le Réseau mondial de surveillance des récifs coralliens (GCRMN). En cause : le changement climatique, la surpêche et les pollutions. "Le changement climatique est la plus grande menace qui pèse sur les récifs mondiaux, et nous devons tous faire notre part en limitant au plus vite les émissions mondiales de gaz à effet de serre", insiste Paul Hardisty, directeur général de l'Institut australien des sciences de la mer (AIMS).  Le rapport s’appuie sur les données recueillies sur 12.000 sites dans 73 pays. "Bien que les récifs couvrent moins de 1% du plancher océanique, ils abritent au moins un quart de l'ensemble de la faune et la flore marines, tout en constituant un habitat crucial et une source de protéines (et de) médicaments", ajoute l'organisation.
  • #Aviation - L'ensemble des compagnies aériennes adhérentes à l'Association internationale du trafic aérien (Iata) vient de s'engager à ce que leurs vols parviennent à "zéro émission nette de CO2" d'ici 2050. Ainsi, l'Iata veut "assurer la liberté de voler des générations futures", explique Willie Walsh, directeur général de l'organisation qui représente 290 compagnies aériennes. En 2009, l'association s'était fixé comme objectif de réduire d'ici 2050 de 50% par rapport à 2005 les émissions de CO2 du trafic aérien. "La science nous dit que la situation est plus urgente que ce nous pensions", affirme Willie Walsh pour justifier cette décision.
  • #Google - Google a annoncé aujourd’hui vouloir inciter ses utilisateurs à prendre des décisions écologiques, à travers des mises à jour de plusieurs de ses services. Google Maps, par exemple, proposera désormais, par défaut, les trajets moins polluants quand l'heure d'arrivée est similaire. Cette fonctionnalité, déployée d'abord aux Etats-Unis puis en Europe en 2022, "aura le même impact l'année prochaine que de retirer 200.000 voitures des routes", a assuré Sundar Pichai,, PDG du groupe.  Le groupe californien va aussi ajouter des informations sur les émissions associées à différents services de consommation en ligne, comme le moteur de recherche pour trouver des vols, des hôtels, des services financiers ou des appareils électroniques.
Natura Sciences vit des soutiens de ses lecteurs. Vous pouvez vous préabonner, sur Ulule.
Je m'abonne
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
Website
Pensez à supprimer les Récap' de Natura lorsque vous en finissez la lecture. Vous pouvez retrouver l'ensemble des anciens numéros ici.
Afficher le Récap' de Natura dans votre navigateur
Copyright © 2021 Natura Sciences, Tous droits réservés.


Vous souhaitez modifier la façon dont vous recevez nos mails?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.