Copy
View this email in your browser
Hello <<First Name>>

Ouch, j’ai pris 2 semaines de retard dans l’envoi de la newsletter !* C’est la faute à mon cerveau en ébullition en ce moment : j’aimerais aller plus loin qu’un podcast et qu’une newsletter bi-mensuels.
Mon ambition me dit de créer une sorte de média qui, en plus du podcast et de la newsletter, référencerait les événements, propositions de jobs, ressources pour se former et articles autour du Content design. 
Mon corps et mon cerveau me disent d’y aller mollo. Alors, allons-y étape par étape, oui. 


Au programme de cette newsletter, je te propose donc : 
  • Je lance 2 nouvelles rubriques prochainement dans cette newsletter
  • 8 enseignements du 27e épisode de podcast
  • 3 ressources qui m’ont permis d’évoluer et m’ont inspirée ces derniers temps
*Pour la peine, tu auras une newsletter cette semaine - celle-ci, et une newsletter aux alentours du 2 novembre. 
1. Je lance 2 nouvelles rubriques - prochainement - dans cette newsletter

Je t’explique : 
  • Je suis à peu près au courant des ¾ des événements autour de l’UX writing / Content design en France (et parfois ailleurs) - via les réseaux sociaux et les différentes communautés Slack. 
  • Je vois des offres passer, ou on m’en envoie, ou alors certaines personnes me contactent car elles souhaitent se reconvertir et ont besoin d’être orientées. 
Alors, je me suis dit qu’il serait très utile que je t’en fasse profiter, en communiquant ces événements, ainsi que les offres d’emploi et les missions freelance d’UX writing / Content design ici.

Mais parce que je ne suis pas non plus au courant de tout, je te sollicite : n’hésite pas à me communiquer un job ou un événement que tu vois passer (par e-mail ou sur Twitter ou LinkedIn), en France, mais aussi dans tout endroit francophone.
Je les indiquerai dans la newsletter.  
2. Épisode 27 - La rédaction technique, avec Alexandre Dias Da Silva

Ça y est la saison 2 du podcast est bel et bien lancée (même que le 2e épisode est déjà sorti… 🙄). 

À dire vrai, ce premier épisode devait être le dernier épisode de la saison 1. Saison 1 qui n’existait pas vraiment, et puis j’ai décidé de faire une pause cet été, ainsi sont nées les saisons.
Mais, suis la logique : je ne nomme pas ce nouvel épisode comme l’épisode 1 de la saison 2 ; je préfère mettre l’épisode à la suite du précédent, avec le numéro 27. Je m’épuise parfois 😅.

Bref, il n’empêche que le podcast est de retour. Et ce, grâce à Alexandre.

Alexandre a exercé, pendant plusieurs années, le métier de rédacteur technique, dont on ne parle que très peu. 
Pourtant, chaque jour, on lit et on utilise le genre de contenus qu’Alexandre peut produire. Chaque jour, ces contenus nous aident à utiliser un site, une application, une solution en ligne, ou toute autre interface. Ils sont accessibles sur un centre d’aide, le support, au sein de guides utilisateurs, éventuellement dans les petits “i” (infobulles) ou “?” que l’on voit apparaître sur certains sites, etc.

Pour être tout à fait honnête, il ne m’avait pas traversé l’esprit de parler de ce métier. Mais Alexandre a bien heureusement remédié à cela en me contactant et en me proposant de rendre ses lettres de noblesse à la rédaction technique.

L’as-tu écouté ? 
Ou lu ? 

Si ce n’est pas le cas, rendez-vous sur l’un de ces liens d’écoute ou de lecture👇

8 enseignements tirés de l'épisode de podcast

1. Connaître par cœur le produit.
Pour exercer le métier de rédaction technique, il est nécessaire de connaître le produit sur le bout des doigts, en le testant. 
Mais, cette “règle” s’applique à tout UX writer, copywriter et aussi rédacteur·trice web. Comment rédiger sans connaître le produit (et l’entreprise), comme si on l’avait fait ?

2. Être médiateur·trice.
Et puisque tu connais par cœur le produit, et que tu rédiges dessus, tu te rends compte des problématiques de sémantique, de mots mal choisis, ou même d’incohérences dans les parcours.
En tant que rédacteur·trice, tu as une vision beaucoup plus en hauteur, et tu as un rôle important de médiation auprès des équipes produit / design / développement, pour ainsi favoriser la communication et éviter le travail en silo.

3. S’intéresser à tous les métiers autour du produit.
Elles sont nombreuses les personnes qui travaillent autour d’une interface : product managers, designers, développeurs, chargé·es de relation clients, marketeurs, etc. 
En plus de te familiariser avec ces différents métiers, tu connaîtras mieux l’interface, l’identité de marque, les objectifs et enjeux, et les utilisateur·trices. 
Il faut prendre le temps pour interroger ces experts et ainsi recueillir toutes les informations dont tu as besoin pour écrire.

4. Et s’intéresser encore plus au support client...
Il est essentiel d’avoir un dialogue régulier avec les équipes du terrain, qui sont en contact direct avec les utilisateur·trices. Elles sont confrontées à leurs problématiques. Elles ont toujours des témoignages à partager et ce serait dommage de ne pas en profiter.
Les remontées et les demandes que les utilisateurs·trices font à l’équipe support sont une mine d’or d’informations. 
  • On apprend à parler comme eux, on peut ainsi réutiliser leurs mots
  • On comprend mieux leurs besoins, leurs problématiques, on peut ainsi mieux y répondre
5. Être l’intermédiaire entre l’entreprise et les utilisateurs·trices.
En tant que rédacteur·trice, nous guidons, vulgarisons, simplifions, éduquons, aidons les personnes qui utilisent le site ou l’application. Nous sommes une sorte de traducteur qui fait l’intermédiaire entre les experts métiers et les utilisateur·trices. Nous rendons l’information digeste et accessible, abordable pour l’audience.

6. Développer ces 2 qualités et compétences pour mieux écrire.
  • Être humble et ouvert aux feedbacks, pour confronter ce que l’on écrit aux avis des expert·es
  • Faire preuve d’esprit critique envers son propre travail et face aux différentes sources d’informations (et ainsi avoir un rapport à la vérité quasi obsessionnel)
7. Garder toujours en tête l’utilisateur·trice.
Quand on écrit, on n’est pas là pour flatter l’ego de qui que ce soit. Cela n’a pas vocation à être joli. Mais on écrit pour être utile, pour aider quelqu’un à atteindre son but, à comprendre comment partir d’un point A pour arriver à un point B.

8. Travailler en équipe.
Lorsqu’on est rédacteur ou rédactrice, le métier peut paraître solitaire au premier abord. Mais, l’écriture n’est que la touche finale. L’essentiel se situe dans les recherches produit et utilisateurs, et le travail d’équipe. En équipe, il faut prendre le temps de se mettre d’accord sur des définitions communes, sur l’utilisation de tel ou tel mot dans tel ou tel contexte, et ce à quoi il fait référence. 
Si l’on ne prend pas le temps de le faire, on va très vite arriver à une accumulation de malentendus, de quiproquos, et cela peut mener à des erreurs monumentales et à une incompréhension côté utilisateur·trice.
Créez en équipe un glossaire pour définir les termes techniques ou marketing. C’est tout un écosystème qui fait sens pour les équipes internes et pour les utilisateur·trices.

 
“L’important, c’est de ne pas trop se complaire dans une vision hypothétique des utilisateurs, mais d’aller voir ce qui se passe dans la vraie vie, sur le terrain, au moment où l’utilisateur ou l’utilisatrice utilise le produit. Il faut aller à leur rencontre autant que possible.”
3. Quelques ressources qui m’ont permis d’évoluer et m’ont inspirée ces derniers temps J’aime bien passer un peu de temps sur Twitter chaque jour. J’y ai trouvé une communauté bienveillante (eh oui, c’est possible sur Twitter) et j’y fais ma veille. 
Alors qu’une petite pause s’imposait, je suis tombée sur le quizz de l’agence de communication Castor et Pollux : 10 idées reçues sur l’UX Design. 
“Vrai ou Faux ? Pour être simple, le design doit être minimaliste.”
“Les espaces blancs sont / ne sont pas des espaces perdus.”

En plus d’être hyper ludique, le quizz remet les pendules à l’heure et chaque réponse y est bien expliquée.
Et sois attentif : des fun facts déambulent dans chaque écran. À toi de les attraper
😉. UX Writers FR a repris les conférences. La première présente la structuration d’une équipe d’UX writers. Morgane Constant et Hélène Legendre, UX writers chez OpenClassrooms, échangent sur leur place au sein des équipes Produit, ainsi que sur leur organisation propre.
Si tu ne l’as pas vue, le replay de la conférence est disponible sur Youtube.
Je m’intéresse depuis quelque temps aux écoles alternatives et formations courtes pour exercer un métier rapidement. Ada Tech School est un bel exemple : en 2 ans, l’école est devenue une référence en formation informatique. Leur différence : une école féministe, accessible à tous et à toutes, et un enseignement basé sur la méthode Montessori.
Parce que je suis amenée à sensibiliser et former des équipes, et parce que j’aimerais développer un projet de formation plus tard, je m’intéresse beaucoup à la méthode Montessori - et je m’intéresse aussi aux succès de certaines personnes devenues connues. Malheureusement, il existe essentiellement des ouvrages dédiés à l’apprentissage des enfants.
Bref, cet article a mis le pied à l’engrenage, c’est un bon point de départ pour se familiariser avec le sujet.


Bonne lecture  !

Belle journée,
Apolline
Cette newsletter est envoyée à 194 personnes.
Tu penses qu'elle intéresserait un·e de tes collègues ou un·e de tes ami·es ? Transfères-lui ce mail, il ou elle peut s'inscrire par ici https://apollinerouze.fr/inscription-emails-prives/ 
😉

Pour être sûr·e de recevoir mes mails, ajoute bonjour@apollinerouze.fr à tes contacts. Cela évitera que certains arrivent dans les indésirables...
 
Tu as pensé quoi de cette newsletter ? 
Ton avis me serait très utile pour améliorer les prochaines !
 
Donne ton avis
LinkedIn
Twitter
Website
Copyright © 2021 Apolline Rouzé, Tous droits réservés.