Copy
#CourtsCircuits 25 - 15 mars 2021

Choix de Vie

#CourtsCircuits est une lettre d'exploration par la fiction. Chaque semaine, elle scanne les soubresauts numériques de notre société.
Soulagée, Sandy monta dans sa voiture et connecta rapidement son smartphone au câble qui pendait du tableau de bord. C’était son premier réflexe, et de toutes façons sans cela, le véhicule n’aurait pas démarré.

Loin de disparaître, les voitures étaient devenues des espaces hautement personnalisés.
Une fois connecté, chaque véhicule s’adaptait au profil de son propriétaire. Position des siège, réglage du chauffage, stations de radio numériques ou playlists pré-enregistrées… ces niveaux de personnalisation existaient bien sûr depuis dix bonnes années. Mais les avancées techniques avaient permis d’aller plus loin. Par exemple, on adaptait désormais la décoration intérieure du véhicule. Des technologies d’écrans ultrafins permettaient de recouvrir l’habitacle d’une sorte de revêtement programmable. Le couleur, et mêmes les textures du tableau de bord ou des sièges pouvaient ainsi changer à la demande. Certains constructeurs proposaient même des e-stores, et proposaient régulièrement le téléchargement de nouveaux motifs.

Le véhicule s’adaptait également au caractère du conducteur, ou aux circonstances. Par exemple, après une journée particulièrement stressante au bureau, Sandy profitait d’un trajet calme et de routes de campagnes paisibles, loin des embouteillages du périphérique. Juste le temps de regagner son domicile de lointaine banlieue. La voiture s’adaptait seule, et puisait l’information nécessaire dans l’historique des données de stress ou de rythme cardiaque contenu de le smartphone de sa propriétaire. Mais si l’agenda de Sandy annonçait une réunion importante, le véhicule pouvait adopter une conduite plus dynamique, plus sportive, afin d’assurer une arrivée avec quelques dizaines de minutes d’avance.

La contrepartie de ces avancées et de ce confort, c’était que l’automobile était devenue un objet rare, un objet de luxe. Et les contraintes gouvernementales en avaient même fait un véritable choix de vie.

Parmi les données contenues dans le smartphone de Sandy, il y avait également un historique de l’ensemble de ses consommations de la journée : le type de repas qu’elle avait pris à midi, avec ou non de la viande, une résumé de ses déplacements ou des informations sur l’utilisation de son smartphone et des réseaux informatiques. Tout un ensemble de statistiques qui donnaient un aperçu de la production de CO₂ liées aux activités de la journée. À partir de ces chiffres, la voiture déterminait le nombre de kilomètres qu’elle pouvait parcourir avant de dépasser le quota d’émissions journalières autorisées pour son propriétaire…

Sandy avait envie, besoin de rouler. Elle aimait utiliser sa voiture… plus que n’importe quel autre loisir. Et avec les sacrifices qu’elle avait fait dans la journée, elle pouvait se permettre ce soir une virée d’une soixantaine de kilomètres !
Pour aller plus loin...
On a tout imaginé à propos de l'avenir de l'automobile. On a imaginé que les voitures voleraient - depuis longtemps, et certains y rêvent encore. On a imaginé qu'elles deviendraient entièrement autonomes, avec c'est vrai parfois quelques incompréhensions... On a aussi imaginé que la voiture deviendraient un moyen de transport entièrement écologique. Mais ça... on en est un peu revenu
Mais peu ont imaginé que la voiture deviendrait un objet clivant, un produit de luxe. Et pourtant...

En attendant, histoire de se faire peur avec des voitures, pourquoi ne (re)regarderait-on pas Duel de Steven Spielberg, Maximum Overdrive, ou mieux encore, le Christine de John Carpenter, inspiré de Stephen Kink ? Quitte à imaginer des voitures autonomes...  
partager par e-mail partager par e-mail
partager sur Twitter partager sur Twitter
partager sur LinkedIn partager sur LinkedIn
A propos de #CourtsCircuits

#CourtsCircuits est une newsletter hebdomadaire qui interroge sur la numérisation croissante de notre société, et ça grâce à la fiction.

Chaque semaine, recevez une histoire mêlant quotidien et technologies dans votre boîte email... une histoire où pointent parfois les problèmes, et qui laisse parfois entrevoir des solutions.
vous lisez Courts-Circuits sur le Web ? abonnez-vous vite ! vous lisez Courts-Circuits sur le Web ? abonnez-vous vite !
A propos de l'Auteur

#CourtsCircuits est concocté chaque semaine par François Houste,
directeur conseil au sein de l'agence digitale Plan Net France (mâtin, quelle agence), nageant dans l'univers numérique depuis plus de 20 ans, il est l'auteur en 2020 des Mikrodystopies chez C & F Éditions.
Contact : fhouste (a) gmail.com 
Copyright © 2021 #CourtsCircuits by F. Houste, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp