Copy
#CourtsCircuits 22 - 22 février 2021

Frontière Numérique

#CourtsCircuits est une lettre d'exploration par la fiction. Chaque semaine, elle scanne les soubresauts numériques de notre société.
Elle s’annonçait particulièrement compliquée cette tournée commerciale. Sharon en avait pour huit jours. Un voyage planifié au cordeau au cours duquel elle allait rencontrer ses principaux clients en Europe, en Russie et au Moyen-Orient. 

Elle venait à peine de sortir de l’aéroport de Londres, et déjà, les ennuis commençaient. Première épreuve : trouver une voiture pour rejoindre le cœur de Londres en moins de trente-cinq minutes. Bien entendu, ici, les applications de VTC américaines qu’elle avait l’habitude d’utiliser n’étaient pas opérationnelles. Depuis que la Cour Suprême britannique avait requalifié les contrats des chauffeurs d’Uber et de Lyft en véritables contrats de travail, les deux grandes plateformes s’étaient retirées du pays. Sharon avait donc dû, en urgence, installer une nouvelle application pour pouvoir se déplacer dans la capitale anglaise : Brivr - condensé plus ou moins bien trouvé de Britain et Driver.
 
Seulement voilà. Voyageuse occasionnelle, Sharon affichait un social-score cruellement bas sur la plateforme. Les chauffeurs préféraient en général embarquer des habitués, des passagers déjà qualifiés par leurs pairs. Pour eux, un score bas, cela pouvait vouloir dire une personne désagréable, malpolie… ou pire, un étranger. Le social-scoring permettait en effet aux chauffeurs de filtrer leurs passagers, et on commençait à s’inquiéter dans la presse d’une certaine ségrégation dans les transports à la demande, facilitée par les algorithmes.

À Berlin, Sharon savait qu’elle serait confrontée au même problème. Bien entendu, Brivr n’existait pas sur le continent, Brexit oblige. Et Uber s’était lui aussi retiré du marché européen devant la trop grande pression de la Commission Européenne sur le paiement des impôts dans les différents pays où la plateforme officiait.

À Moscou, Sharon devrait en plus installer et se connecter sur des nouveaux réseaux sociaux. Après l’Australie, Facebook et Twitter avait en effet décidé de se retirer de Russie. Pas question de rémunération de la presse ou de revenus publicitaires ici. Facebook avait simplement réagi à la décision du gouvernement russe de réguler la plateforme, autorisant notamment son blocage en cas de "discrimination". 

Petit à petit, une loi après l'autre, chaque partie du globe s’était ainsi retrouvée avec un paysage numérique bien à elle, fait de réseaux et d’applications disparates. Et ça, cela compliquait grandement la vie de Sharon ! 
Aller plus loin ?
C'est surtout l'actualité qui guide la fiction de cette semaine. En décembre, le gouvernement russe s'est effectivement octroyé le droit de bloquer Facebook dans le pays si le réseau social prenait trop de liberté dans la modération de ses médias - autrement dit s'il réduisait l'influence du pays sur la Toile.

En Australie, la logique est différente. Face à un gouvernement qui cherche à rétablir l'équilibre dans les revenus publicitaires digitaux (222 pages de rapport et recommandations à lire ici), Facebook a simplement décidé d'interdire le partage de contenu des médias australiens sur sa plateforme. Après une série de menaces, Google a lui trouvé un accord avec le secteur de la presse du pays.

Et enfin, en Grande-Bretagne, les chauffeurs des plateformes VTC ont été requalifiés en tant que salariés par la Cour Suprême. 

Bref, sale temps pour l'hégémonie des plateformes digitales.
partager par e-mail partager par e-mail
partager sur Twitter partager sur Twitter
partager sur LinkedIn partager sur LinkedIn
A propos de #CourtsCircuits

#CourtsCircuits est une newsletter hebdomadaire qui interroge sur la numérisation croissante de notre société, et ça grâce à la fiction.

Chaque semaine, recevez une histoire mêlant quotidien et technologies dans votre boîte email... une histoire où pointent parfois les problèmes, et qui laisse parfois entrevoir des solutions.
vous lisez Courts-Circuits sur le Web ? abonnez-vous vite ! vous lisez Courts-Circuits sur le Web ? abonnez-vous vite !
A propos de l'Auteur

#CourtsCircuits est concocté chaque semaine par François Houste,
directeur conseil au sein de l'agence digitale Plan Net France (mâtin, quelle agence), nageant dans l'univers numérique depuis plus de 20 ans, il est l'auteur en 2020 des Mikrodystopies chez C & F Éditions.
Contact : fhouste (a) gmail.com 
Copyright © 2021 #CourtsCircuits by F. Houste, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp